pèlerin


pèlerin

pèlerin, ine [ pɛlrɛ̃, in ] n.
• 1080; fém. v. 1210; « étranger » 1050; lat. ecclés. pelegrinus « étranger, voyageur »
1Personne qui fait un pèlerinage. REM. Le fém. PÈLERINE est inus. à cause de l'homonyme. Les pèlerins de Lourdes. Pèlerins musulmans qui vont à la Mecque. hadji. Loc. Prendre son bâton de pèlerin : partir en pèlerinage; fig. faire une tournée pour défendre une idée, un projet.
2 N. m. Vx Voyageur.
3 N. m. Faucon commun (Falco peregrinus).Appos. Faucon pèlerin.
Grand requin des eaux froides, inoffensif, aux très nombreuses petites dents. Le pèlerin est le plus grand des requins. Appos. Des requins pèlerins.
Criquet migrateur. Appos. Criquet pèlerin.

pèlerin nom masculin (bas latin pelegrinus, du latin classique peregrinus, étranger) Personne qui va visiter des hauts lieux de piété dans un but essentiellement religieux. Nom usuel des requins de la famille des cétorhinidés. Faucon du sud de la France, très employé en fauconnerie. ● pèlerin (citations) nom masculin (bas latin pelegrinus, du latin classique peregrinus, étranger) André Dhôtel Attigny 1900-Paris 1991 Dès qu'il a placé le premier pas sur la route, le pèlerin sait qu'il se perd dans le monde, et qu'à mesure qu'il avancera il se perdra de mieux en mieux. Rhétorique fabuleuse Cahiers du Sudpèlerin (difficultés) nom masculin (bas latin pelegrinus, du latin classique peregrinus, étranger) Orthographe 1. Avec un accent grave (comme les dérivés pèlerinage et pèlerine). 2. Criquet pèlerin et faucon pèlerin, sans trait d'union. ● pèlerin (synonymes) nom masculin (bas latin pelegrinus, du latin classique peregrinus, étranger) Nom usuel des requins de la famille des cétorhinidés.
Synonymes :
- requin-pèlerin

pèlerin, ine
n. (Rare au fém.)
rI./r Personne qui fait un voyage vers un lieu de dévotion.
rII./r
d1./d (En appos.) ICHTYOL Requin pèlerin: V. encycl. requin.
d2./d ENTOM Criquet pèlerin.

⇒PÈLERIN, -INE, subst.
I. A. —Personne qui fait un pèlerinage. Bourdon, coquille de pèlerin; caravane, choeur, procession de pèlerins; pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle; les pèlerins chantent, prient, s'agenouillent; bénir les pèlerins. Il faisait à pied, son bâton de pèlerin à la main, quelque pieuse visite à la trappe ou à Marmoutiers, ou dans tout autre de ces lieux célèbres par la dévotion des peuples (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.3, 1848, p.544). De nombreux éléments de civilisation ont été apportés par des arabes venus dans l'Insulinde, ou rapportés par des pèlerins revenant de la Mekke (CUISINIER, Danse sacrée, 1951, p.99):
♦ [Marie] se trouvait (...) [dans le train de Lourdes] où s'entassaient outre les cinq cents pèlerins valides, près de trois cents misérables, épuisés de faiblesse, tordus de souffrance, charriés à toute vapeur d'un bout de la France à l'autre.
ZOLA, Lourdes, 1894, p.2.
Au fém., rare. La pèlerine qui s'avance pieds nus dans les montagnes de Jérusalem, porte ainsi les présents sacrés qu'elle doit offrir au saint Tombeau (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p.395).
P. métaph. Pèlerin du doute, j'ai fait ce que font les pèlerins de la foi; j'ai visité les tombeaux; j'ai touché dans les catacombes les os des martyrs (QUINET, All. et Ital., 1836, p.196). Mais il n'y a pas seulement, dans les casinos, des pèlerins de la fortune. Il y a aussi des «savants» (Jeux et sports, 1967, p.477).
Pèlerins d'Emmaüs. Hommes qui partagèrent leur repas avec le Christ après sa résurrection (sujet traité par de nombreux peintres sous le titre Repas des pèlerins d'Emmaüs). Pourquoi n'avons-nous pas dit à cette chère ombre ce que dirent au Maître les pèlerins d'Emmaüs: —Demeurez avec nous (A. FRANCE, Livre ami, 1885, p.84).
En empl. adj. Argile toujours vierge, inburinable airain, (...) Art (...) Meilleur mystérieux de l'esprit pèlerin! (ROLLINAT, Névroses, 1883, p.53).
B.P. ext.
1. Personne qui voyage. [Chénier] a suivi vos pas sous le ciel de l'Attique. Pèlerin curieux, il a tout visité, Sur les plus hauts sommets (MURGER, Nuits d'hiver, 1861, p.134). Toute jeune pèlerine qui cherche à travers l'Europe une fièvre dont on ne se lasse point, Marie Bashkirtseff nous laisse son souvenir à chérir et sa légende à amplifier (BARRÈS, Renan, Trois stations de psychothérapie, 1891, p.146).
(Re)prendre son bâton de pèlerin. Poupelin reprit son bâton de pèlerin et se remit à parcourir les communes (VALLÈS, Réfract., 1865, p.78).
2. Fam. [Avec une connotation méprisante] Individu quelconque. Synon. gaillard. Vous allez avec Rusca?... me dit mon capitaine. Prenez garde à vous, c'est un malin singe et un vaurien fini (...). Voilà le pèlerin... Ainsi attention! (BALZAC, OEuvres div., t.2, 1832, p.495).
C.Pop. Gardien de la paix. (Ds FUSTIER, Suppl. dict. Delvau, 1889, p.567).
II.Subst. masc., ZOOL.
A.(Requin) pèlerin. Requin géant. Le pèlerin habite surtout les mers tempérées, notamment l'Atlantique Nord (Animaux 1981).
B.(Faucon) pèlerin. Faucon commun. Au faucon, au gerfaut, au gentil pèlerin, enfin à tout oiseau chasseur (A. FRANCE, Génie lat., 1909, p.86).
Prononc. et Orth.:[], [pe-], fém. [-in]. Ac. 1694: pellerin; 1718, 1740: pele-; 1762: péle-; dep. 1798: pèle-. Étymol. et Hist.A. 1. a) Ca 1050 subst. masc. «étranger» (St Alexis, éd. Chr. Storey, 354: Suz mun degret gist uns morz pelerins); 1re moitié XIIes. empl. adj. peregrins a (Psautier Oxford, éd. F. Michel, LXVIII, 11: estranges sui faiz a mes freres e peregrins as filz de ma mere); b) id. spéc. en parlant de l'homme de passage sur cette terre (Psautier de Cambridge, éd. F. Michel, XXXVIII, 14: kar estranges sui envers tei, e pelerins sicume tuit mi paerre [advena sum apud te, et peregrinus]); fin XIIes. emploi adj. fém. ainrme pelerine (Sermons de St Bernard, 21, 10 ds T.-L.); ca 1300 (GUILLAUME DE DIGULLEVILLE, Pèlerinage Vie humaine, 6, ibid.: ... ceuz de ceste regiön Qui point n'i ont de mansïon, Ains y sont tous, com dit Saint Pol [Hébr. XI, 13], ... Pelerins et pelerines); 2. a) «celui, celle qui se rend par piété dans un lieu saint» ) ca 1100 subst. masc. (Roland, éd. J. Bédier, 3687: Desur l'alter seint Sevrin le baron [à Bordeaux, étape vers Compostelle] Met l'oliphan plein d'or e de manguns: Li pelerin le veient ki la vunt); ca 1135 (Couronnement de Louis, éd. Y. A. Lepage, réd. AB, 1439: En mi sa voie encontre un pelerin, L'escherpe au col, el poing le fust fresnin); ca 1200 (Renaut de Montauban, 250, 13 ds T.-L. : Il [Maugis] prist chape locüe a un grant chaperon, Et chauça un trebus, puis a pris un bordon; Et les paumes au col et l'escrespe environ, Bien samble pelerin k'ait gëu en prison); ) 1210-30 subst. fém. (GUILLAUME LE CLERC, Ste Marie Madeleine, éd. A. Schmidt, 273); b) 1er quart XIIIes. en parlant du chrétien cheminant durant sa vie terrestre vers la Cité céleste (RENCLUS DE MOLLIENS, Carité, éd. A. G. Van Hamel, LIX, 6: Prestre, toi convient estre sage...; Car tu as mise t'ame en gage Des pelerins a port nagier); 3. ca 1213 «voyageur» (Li Fet des Romains, éd. L. F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, III, XIII, § 11, t.1, p.553, 30 et t.2, p.191: qui verais povre est, il est plus seürs que cil as granz richeces... li povres pelerins chante devant le laron [cf. Juvénal, X, 22: cantabit vacuus coram latrone viator]); 4. 1er tiers XIIIes. «croisé» (GUIOT DE DIJON, Chanterai por mon corage [Chanson de croisade] ds Chansons, éd. E. Nissen, 10); 5. 1er quart XIIIes. a) «individu, personne»; spéc. «mendiant, pauvre hère» (RENCLUS DE MOLLIENS, Miserere, éd. A.G. van Hamel, XLV, 9: O rikes hom,... tes orilles estoupas A ce mesel povre pelerin [Lazare]); 1280 (Clef d'amor, 560 ds T.-L.); b) fin XIVes. «bon compagnon» (EUSTACHE DESCHAMPS, MCCCXLIII, 33 ds OEuvres, éd. Queux de St Hilaire, t.7, p.120). B. Ca 1265 «espèce de faucon» (BRUNET LATIN, Trésor, I, 149, 5, éd. Fr. J. Carmody, p.140, 7: faucon ke l'en apiele pelerins, pour çou que nus ne trueve son nit, ains est pris autresi comme en pelerinage); mil. XIVes. faucons peregrin (Entrée d'Espagne, 10750 ds T.-L.). Du b. lat. des inscriptions (CIL III, 4222; XI, 2875) pelegrinus, issu par dissimilation du class. peregrinus «qui voyage à l'étranger, qui vient de l'étranger, qui concerne l'étranger» adj. et subst. Sous l'inspiration chrét., ce mot s'est rattaché à différents types de marche et d'exil pour Dieu, notamment ceux du peuple de l'Exode, et des justes et des prophètes errant dans le désert, images du chrétien «étranger et voyageur sur la terre» (Hébr. XI, 13 et supra A 1 b). Ces modèles sont, entre autres, à la source de la marche d'exil du moine quittant son pays pour aller vivre dans un autre en étranger (cf. St Alexis, supra A 1 a) et de celle sur les traces du Christ et des saints, ce dernier type remontant à St Jérôme qui entraîna un bon nombre de fidèles en Terre sainte (HIER., Ep., 108, 14; cf. VIes. Règle de St Benoît, LIII et id. Antonini Placentini itinerarium [récit d'un pèlerinage aux Lieux saints], p.175, 2: susceptio peregrinorum ds BLAISE Lat. chrét.); mais c'est surtout entre le IXe et XIes. que le terme peregrinus désigne couramment le voyageur religieux vers un sanctuaire (A 2); à partir de la fin du XIes., le pèlerin de Terre sainte deviendra tout naturellement un croisé (A 4). Du sens 2, sont issus les sens 3 (un lieu saint étant très souvent, au Moy. Âge, un but de voyage) et 5 (trafiquants et bandits de toutes sortes se mêlant aux pèlerins). Sur peregrinus, notamment sur l'évolution du sens de «étranger» à celui de «pèlerin», v. Cah. de Fanjeaux, XV, 1980, Le pèlerinage; v. aussi E. R. LABANDE, Rech. sur les pèlerinages dans l'Europe des XIe et XIIes. ds Cah. civilisation médiév., t.1, 1958, pp.159-169 et 339-347. Fréq. abs. littér.:701. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 1176, b) 881; XXes.: a) 1321, b) 1135. Bbg. CALLEBAUT (B.). Index hist. et explicatif des noms des oiseaux en fr. Trav. Ling. Gand. 1980, n° 7, 147. — QUEM. DDL t.19.

pèlerin, ine [pɛlʀɛ̃, in] n.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; fém., 1416; « étranger », v. 1050; lat. ecclés. pelegrinus, dissimilation du lat. class. peregrinus « étranger, voyageur ». → Pérégrination. REM. À cause de l'homonymie avec pèlerine (vêtement), le féminin est rare (cf. Chateaubriand, les Natchez, IV, et → ci-dessous Sade).
1 Personne qui fait un pèlerinage (→ Jubilé, cit.). || Les pèlerins du moyen âge. || Le bâton (cit. 6), le bourdon, les coquilles (I.; cit. 5), la gourde du pèlerin. || Les pèlerins étaient accueillis dans les hospices. || Pèlerins musulmans qui vont à la Mecque.
0.1 Et où donc, charmante pélerine, me répondit le Moine en m'introduisant dans la sacristie ? (…) Quoi ! vous craignez de passer la nuit avec quatre saints Hermites ! (…) Oh, vous verrez que nous trouverons les moyens de vous dissiper, cher ange (…)
Sade, Justine…, t. I, p. 141.
1 — Monseigneur, à la porte
Un homme, un pèlerin, un mendiant, n'importe,
Est là qui vous demande asile.
Hugo, Hernani, III, 1.
2 De grands signes éclatent, des multitudes d'hommes s'acheminent déjà un à un, et comme pèlerins, à Rome, au mont Cassin, à Jérusalem.
Michelet, Hist. de France, IV, I.
3 Il n'est point revenu, pauvre, la corde au rein,
Avec l'humble bourdon et les blancs coquillages,
Par les routes, pieds nus, tel qu'un vieux pèlerin.
Leconte de Lisle, Poèmes tragiques, « Lévrier de Magnus ».
Allus. bibl. || Les pèlerins d'Emmaüs, qui partagèrent leur repas avec le Christ après sa résurrection.
2 (1530). Vx. Voyageur (→ Chemin, cit. 2, La Fontaine).Vx, péj. Personne, individu, gaillard (→ Facile, cit. 7, Molière).
3 N. m. Zool. a (Mil. XIIIe, B. Latini). Faucon commun (falco peregrinus).En appos. || Faucon pèlerin.
b (1817). Poisson sélacien, scientifiquement appelé selache. || Le pèlerin est le plus grand des requins.En appos. || Des requins pèlerins.
tableau Noms de poissons.
c Criquet migrateur du Moyen-Orient. En appos. || Criquet pèlerin.
DÉR. Pèlerinage, pèlerine.
HOM. (Du fém.) Pèlerine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pèlerin — pèlerin, ine (pè le rin, ri n ) s. m. et f. 1°   Celui, celle qui va en pèlerinage. •   De pèlerins, dit on, une troupe grossière En public à Paris y monta la première [sur le théâtre], BOILEAU Art p. III. •   Une reine de France, que l on croit… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pelerin — PELERÍN, pelerini, s.m. Persoană care face un pelerinaj. ♦ (Rar) Persoană care călătoreşte mult (din loc în loc); călător. – Din fr. pèlerin. Trimis de valeriu, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  PELERÍN s. (bis.) (rar) peregrin, (înv.) strainic.… …   Dicționar Român

  • Pelerin — Pèlerin Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • PÈLERIN (LE) — PÈLERIN LE Le Pèlerin n’est peut être pas un géant de la presse, mais il joue un rôle spécifique. Son tirage était supérieur à 500 000 exemplaires en 1973, année du centenaire de sa fondation. Cet hebdomadaire, publié par le même groupe que La… …   Encyclopédie Universelle

  • Pélerin — Pélerin, le Mont, der Gipfel des Jorat im Schweizercanton Waadt; 2710 (3743) Fuß über dem Meer, mit prächtiger Aussicht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • PÈLERIN — INE. s. Celui, celle qui par piété fait un voyage à un lieu de dévotion. Un pèlerin qui va à Rome, à Jérusalem, à Saint Jacques en Galice, à Notre Dame de Lorette.   Absol., Pèlerin de Saint Michel, pèlerin de Saint Jacques, Pèlerin qui va à… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Pèlerin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Pèlerin », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Pélerin — Pèlerinage Pour les articles homonymes, voir Pèlerin. Pèlerinage à la grotte sacrée de Benzaiten, p …   Wikipédia en Français

  • Pelerin — This interesting and uncommon name is of Old French and early medieval English origin, and is a good example of that fascinating group of European surnames that were gradually created from the habitual use of nicknames. In this instance, the… …   Surnames reference

  • pèlerin — an. pèl(e)rin (Albanais.001b, Saxel.002b, Arvillard.228, AMA. | 228) / pèlèrin (001a,002a), na, e …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.